Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Sur ta parole, je vais jeter les filets

 

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.» Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

 

Luc 5, 1-11

 

 

La foi de Pierre et l’impétuosité qui en découle, distinguent celui-ci des autres apôtres. Lorsqu’interrogé par Jésus avec les autres disciples, « Pour vous qui suis-je ? », il n’hésite pas à confesser la divinité de Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » (Mt 16, 15-19), ce qui lui vaut d’être mis à la tête de l’Église naissante. En d’autres circonstances, il ose s’aventurer à marcher sur l’eau pour aller à la rencontre de Jésus. Ici, on voit l’obéissance de la foi de Pierre. Lui, un pêcheur professionnel, après avoir peiné toute la nuit sans rien prendre, sur la parole d’un fils de charpentier, accepte de prendre le large de nouveau et de jeter les filets pour la pêche. On voit aussi la grande humilité de Pierre qui est inhérente à sa foi : il fait peu de cas de ses convictions, « nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre », pour se soumettre aux instructions de Jésus. Nous retrouvons cette humilité de la foi de Pierre au retour de son expédition de pêche : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » On notera enfin que l’acte de foi de Pierre dans un geste banal du quotidien l’amène à un autre niveau : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends pour modèle de foi Abraham et Pierre, une foi empreinte d’obéissance et d’humilité. Je demande à l’Esprit Saint le don de la foi, d’augmenter ma foi, car celle-ci est cadeau de Dieu. Je me dispose à recevoir ce cadeau précieux par la prière.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article