Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Rendez à Dieu ce qui est à Dieu

 

Alors les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

 

Matthieu 22,15-21.

 

 

Qu’est-ce qui est à Dieu ? La monnaie de l’impôt est à César car elle porte l’image de César. Qu’est-ce qui dans la création porte l’image de Dieu ? Ce sont les humains : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (Gn 1, 27). Et quelle est cette image ? C’est la capacité d’aimer, de se donner généreusement et gratuitement pour Dieu et pour le prochain. Nous sommes aimés de Dieu. « Dieu, le premier nous a aimés » (1 Jn 4, 19). S’il va de soi que nous devons redonner à César les pièces de monnaie à son effigie, il est tout aussi normal de rendre à Dieu amour pour amour, de redistribuer autour de soi l’amour reçu de Dieu pour en faire bénéficier nos frères et sœurs en lesquels Il est présent, eux et elles aussi portant l’image de Dieu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de rendre à Dieu amour pour Amour, conscient que je ne pourrai jamais que rendre partiellement l’amour dont je suis aimé tout comme l’impôt de César ne touche qu’une partie du revenu et / ou des biens possédés.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article