Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Vous aussi, tenez-vous prêts

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » Pierre dit alors : « Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? » Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ? Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi ! Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens. Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, celui-là n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »

 

Luc 12, 39-48.

 

 

 C’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. Cette mise en garde de Jésus, si elle évoque la fin de notre existence terrestre, s’adresse aussi à notre vie quotidienne où le Seigneur, sous l’apparence de nécessiteux se présente à nous incognito pour quémander notre amour, un amour, est-il nécessaire de le préciser, dont Il nous a préalablement enrichis, pour redemander des biens matériels ou spirituels qu’Il nous a confiés en fidéicommis pour le bien du plus grand nombre. L’intendant fidèle et censé redistribue ce qui lui a été confié pour le bien commun. Le mauvais serviteur s’approprie les biens reçus de son maître pour son usage personnel, pour en jouir égoïstement. Pire, il s’en sert pour imposer son pouvoir aux autres, pour les asservir, les relations de pouvoir étant contraires à la volonté du Maître qui espère de nous l’amour. L’amour que nous aurons manifesté, ou non, au cours de notre séjour terrestre est ce qui déterminera notre sort pour l’éternité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me tiens prêt en tout temps à partager les biens matériels ou spirituels que le Seigneur m’a confiés pour le bénéfice du plus grand nombre. Quand l’opportunité se présente, je donne, je me donne, généreusement, sans attente de retour, conscient de m’être vu confier beaucoup plus que je ne pourrai jamais rendre.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article