Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres

 

En ce temps-là, comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. »

 

Luc 21, 1-4

 

 

Il n’y a pas de contribution négligeable pour Dieu. Notre apport peut nous sembler insignifiant eu égard aux besoins, et il l’est objectivement parlant, mais c’est faire abstraction de la coopération de l’Esprit Saint qui lui fait porter du fruit bien au-delà de ce que nous pourrions imaginer. C’est également là raisonner à la manière du monde, un monde gonflé d’orgueil qui ne chérit que les coups d’éclat dont Jésus dit de ceux qui les accomplissent qu’ils tiennent déjà leur récompense de la glorification qu’ils reçoivent des hommes (Mt 6,2). C’est enfin céder à la tentation de l’Ennemi qui cherche à nous détourner du chemin de l’amour véritable qui est humble don de soi.

 

Les saints, tout en étant humblement conscients de leur rien, ne se sont jamais laissés paralyser d’agir pour autant. Mère Teresa disait : « Nous savons bien que notre action n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan, mais sans notre action cette goutte manquerait »  (A simple path). Thérèse de Lisieux nous comparaît à un petit enfant au pied d’un escalier : « Vous me faites penser au tout petit enfant qui commence à se tenir debout, mais ne sait pas encore marcher. Voulant absolument atteindre le haut d'un escalier pour retrouver sa maman, il lève son petit pied afin de monter la première marche. Peine inutile l il retombe toujours sans pouvoir avancer. Eh bien, soyez ce petit enfant; par la pratique de toutes les vertus, levez toujours votre petit pied pour gravir l'escalier de la sainteté, et ne vous imaginez pas que vous pourrez monter même la première marche! non; mais le bon Dieu ne demande de vous que la bonne volonté. Du haut de cet escalier, il vous regarde avec amour. Bientôt, vaincu par vos efforts inutiles, il descendra lui-même, et, vous prenant dans ses bras, vous emportera pour toujours dans son royaume où vous ne le quitterez plus » (Conseils et souvenirs). De même, Dieu se laissera-t-il toucher par nos efforts d’aimer et leur fera-t-il porter du fruit au-delà de l’entendement.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets mon espérance dans le Seigneur, faisant le peu qui est à ma portée et Lui laissant le soin de faire porter à mes efforts le fruit qu’Il désire. Je fais ce que je vois, je me laisse interpeller par les besoins des autres et, bien que je contribue effectivement peu, je le fais avec un grand amour, unissant mon offrande à celle de Jésus crucifié, ce qui confère à mon apport une valeur qui dépasse ce que l’on peut en observer ou imaginer.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article