Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint

 

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

Luc 1, 39-45

 

 

 

Marie constitue le modèle de la charité chrétienne. Regardons à partir de l’événement de la Visitation les caractéristiques de celle-ci. Le plus de l’Amour distingue la charité chrétienne des simples œuvres de bienfaisance : non seulement celle-ci apporte un support matériel et psychologique à ceux dans le besoin mais encore est-elle porteuse de Dieu. Ainsi, Marie a-t-elle été porteuse de l’Esprit Saint pour Élisabeth qui en fut remplie mais également pour Jean Baptiste qui tressaillit en elle. En outre, Marie se laisse interpeller par les événements. Dès qu’elle apprend par l’ange du Seigneur que sa cousine va enfanter, Marie se met en route et se rend avec empressement auprès d’elle pour lui prêter assistance. Marie, tout comme son fils Jésus, ne choisit pas qui elle va aider ni quand elle va agir. Elle voit une personne dans le besoin et lui prête immédiatement assistance. Enfin, est-il nécessaire de le préciser, la charité chrétienne étant porteuse de Dieu manifeste également son Amour. Celui qui vient en aide à son prochain en réponse à l’appel du Seigneur accompagne ses gestes du plus de l’amour, il en fait plus que le strict nécessaire, il prend le temps d’écouter l’autre, de l’aimer. Jésus, pour sa part, guérissait non seulement le physique mais l’âme, en pardonnant les péchés, donnant ainsi accès au salut éternel.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Comme Marie, je me laisse interpeller par les événements, par ce que je vois, et j’y réponds avec Amour et empressement. Je m’efforce comme Marie, et plus récemment mère Teresa, à faire les choses ordinaires avec un amour extraordinaire, avec l’amour de Dieu. Je remercie le Seigneur pour toutes les personnes dans le besoin qui croisent ma route car chacune d’entre elles constitue une opportunité de Lui manifester mon amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article