Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ce n’est pas en me disant : « Seigneur, Seigneur ! »

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

 

Matthieu 7,21.24-27.

 

 

Le culte sert à nourrir la foi mais il n’est pas la foi. La foi se vérifie dans l’action. Vain est le culte que nous rendons à Dieu si la foi qu’il est supposé nourrir ne se traduit pas en actions concrètes conformes à l’esprit évangélique, si nous ne cherchons pas à laisser Jésus vivre en nous et à travers nous dans le temps présent. L’objectif de tout chrétien devrait être de pouvoir dire avec l’apôtre Paul : « Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).

 

Comment découvrir et acquérir la force de mettre en œuvre la volonté du Père qui est aux cieux ? La voie privilégiée est celle de l’oraison, une oraison où l’on se pose les trois questions suivantes comme le suggère sœur Jeanne Bizier, fondatrice de la Famille Myriam Beth'léhem :

Qu’attends-tu de moi Jésus ?

Comment ferai-je la communion ?

Que ferais-tu à ma place, Jésus ?

 

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je fais quotidiennement oraison pour découvrir la volonté de Dieu sur moi, ici et maintenant, et puiser dans ce contact avec le Seigneur, joint à la fréquentation des sacrements, la force de réaliser cette volonté d’Amour qui m’y est manifestée. Si je m’efforce d’aimer en vérité, si je traduis ma foi en action concrètes, ma capacité à aimer se développera, capacité qui est le seul critère après l’essentielle miséricorde divine qui nous permette d’espérer  joindre les rangs des élus parvenus au Royaume des cieux. Comme le disait Jean de la Croix : « Au soir de cette vie, nous serons jugés sur l’amour »

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article