Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas la foi ?

 

Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

 

Marc 4, 35-41

 

 

Un incroyant me faisait récemment cette remarque pertinente : « Je ne comprends pas les personnes croyantes, pratiquantes de surcroît, qui ressentent une très grande peur face à la perspective de leur mort. » Bien que nous tirions, lui et moi, des conclusions diamétralement opposées, cela le confortant dans sa prétention que Dieu n’existe pas alors que je maintenais le contraire affirmant que le problème se situe du côté du manque effectif de foi, nous étions tous deux d’accord pour constater que la peur affichée est incompatible avec la foi de ceux qui se disent croyants.

 

Quand nous ressentons la peur, nous devrions nous remémorer la question posée par Jésus à ses apôtres : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Face au constat de l’incompatibilité de la foi et de la peur, nous devrions nous questionner sur ce en quoi et en qui nous croyons. Face à la mort particulièrement, il n’y a aucune raison de craindre face à un Dieu qui est Amour et qui nous accueillera dans son Royaume non pas en vertu de mérites quelconques de notre part mais parce qu’Il nous y élèvera en vertu de son infinie miséricorde pour peu que nous nous soyons efforcés d’aimer lors de notre séjour terrestre. Il n’y a pas non plus à se préoccuper des choses temporelles pour qui croit en un Dieu qui est Père et Providence : « Vous non plus, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez; ne vous tourmentez pas. Car ce sont là toutes choses dont les païens de ce monde sont en quête; mais votre Père sait que vous en avez besoin. Aussi bien, cherchez son Royaume, et cela vous sera donné par surcroît. » (Lc 12, 29-31)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Lorsque je ressens la peur, j’adresse au Seigneur la prière du père dont le fils avait un esprit muait : « Je crois! Viens au secours de mon manque de foi! » (Mc 9, 24)

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article