Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie

 

Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu’il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide, ses pensées ! Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. »

 

Isaïe 55,6-11

 

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »  

 

Marc 1, 7-11

 

 

Ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. Cette Parole, c’est d’abord et avant tout le Verbe, deuxième personne de la Trinité, qui « ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes » (Ph 2, 6-7). Cet anéantissement, cette similitude de l’homme, le Verbe l’a assumée pour nous révéler le Père céleste, nous montrer son Amour infini et nous rapprocher de Lui. En se faisant baptiser par Jean, Il nous montre la nécessité de recevoir le baptême pour recevoir le pardon des péchés et nous réconcilier avec Dieu. Mieux, Il porte le baptême à un autre niveau : dorénavant, le baptême nous donnera part à l’Esprit Saint, l’Esprit qui était sur Jésus et qui nous enseignera la Volonté du Père et nous donnera la grâce d’accomplir celle-ci. Quand nous nous faisons baptiser, quand nous nous humilions à avouer nos fautes dans le sacrement de Réconciliation, à nous aussi le Père dit : « Tu es mon fils bien-aimé ».

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me fais humble, comme Jésus l’a fait avant moi, afin que mon Père trouve sa joie en moi comme Il l’a trouvée en son Fils bien-aimé, la Parole sortie de sa bouche.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article