Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Aucun signe ne sera donné à cette génération

 

En ce temps-là, les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. » Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive.

 

Marc 8, 11-13

 

 

Pourquoi le Seigneur refuse-t-il de donner un signe à ceux qui le Lui demandent ? Nous lisons que ses interlocuteurs cherchaient à le mettre à l’épreuve, à le défier. Or, une telle attitude est proscrite dans les lois et coutumes transmises par Moïse : « Vous ne mettrez pas Yahvé votre Dieu à l'épreuve » (Dt 6, 16). Inversement, on se souviendra qu’Akhaz, pour s’être refusé à demander un signe même si le Seigneur l’y avait incité, a reçu la promesse de la venue du Messie, Dieu fait homme : « Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, que vous fatiguiez aussi mon Dieu ? Aussi bien le Seigneur vous donnera-t-il lui-même un signe: Voici que la jeune femme est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel» (Is 7, 13-14).

 

Pourquoi la demande de signe déplaît-elle à Dieu ? Dieu est Amour et recherche notre amour. Or, l’amour consiste d’abord et avant tout à faire confiance à l’autre. Demander des signes, des preuves, c’est refuser de faire confiance, c’est se refuser à aimer. Dieu a donné des signes tout au long de l’histoire particulièrement en la personne de son Fils, le Verbe fait chair, et Il continue de le faire, mais il donne ces signes pour renforcir la foi de ceux qui croient déjà en Lui, en l’Amour, ou en faveur ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de le connaître. Quant à ceux qui refusent de croire et justifient leur incroyance par l’absence d’un signe suffisamment probant à leurs yeux de l’existence de Dieu, ce dernier les laisse dans la noirceur de leur incrédulité : « aucun signe ne sera donné à cette génération. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je ne fais pas reposer ma foi sur la présence de signes en provenance de Dieu. J’aime donc je crois. Le doute m’envahit-il que je répète la prière du père dont le fils avait un esprit muet : « Je crois, viens au secours de mon manque de foi » (Mc 9, 23), de mon manque d’amour. Le défaut n’étant pas du côté de Dieu, Celui-ci donnant continuellement des signes de son existence, mais du mien, de ma capacité à percevoir ceux-ci, je Lui demande d’ouvrir mon intelligence par son Esprit Saint aux signes qu’Il laisse de Lui, de sa présence auprès de moi.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article