Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il se mit à les enseigner longuement

 

En ce temps-là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.

 

Marc 6, 30-34

 

 

L’enseignement est un service de charité. N’y a-t-il pas de mission plus noble que de partager pour enrichir les autres de ses connaissances ? On voit dans ce texte de Marc que c’est la charité qui pousse Jésus à enseigner. Au départ, il y a le besoin légitime de repos : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. ». Mais, devant la soif de Vérité de la foule, Jésus se laisse émouvoir : Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Jésus s’oublie lui-même, passe outre la fatigue, et se mit à les enseigner, Marc spécifiant même longuement. Jésus a pris le temps, tout le temps nécessaire, gratifiant son enseignement du sceau du plus de l’amour. À la limite de ses capacités physiques, il continue de donner, de se donner, pour étancher la soif de connaissance de Dieu de son auditoire.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Quand l’occasion se présente, je partage mon expérience de Dieu qui s’est révélé à nous comme étant Amour. L’Amour se retrouvant à l’origine et constituant la fin de ma démarche, je respecte la liberté des autres de vouloir connaître ou non Celui qui m’inspire et me soutient. Jésus n’a pas cherché à endoctriner ses contemporains. Il ne s’est pas dérobé non plus devant ceux qui recherchaient sincèrement la Vérité et n’a rien ménagé pour leur faire connaître Dieu comme étant Père, son Père et notre Père, un Dieu qui est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour (Ps 145, 8), vérité en toutes ses paroles, amour en toutes ses œuvres (Ps 145, 13). Je garde à l’esprit que futile, accessoire, se révèle toute connaissance de Dieu qui n’a pas l’Amour pour objet et ne résulte pas en un plus grand amour de Dieu et du prochain.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article