Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je me suis fait l’esclave de tous

 

Frères, annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors quel est mon mérite ? C'est d'annoncer l'Évangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l'Évangile. Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible. Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile, pour y avoir part, moi aussi.

 

Première lettre de Paul aux Corinthiens 9,16-19.22-23.

 

 

Les propos de l’apôtre Paul s’inscrivent dans la droite ligne de la pensée de Jésus : "Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous: au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous. Aussi bien, le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude." (Mc 10, 42-45) L’un comme l’autre sont inspirés par le même Amour. Libre à l’égard de tous, l’Amour rend libre tout comme la Vérité rend libre (Jn 8, 32), l’Amour libère celui qui s’y soumet qui, à son tour, respecte la liberté de ceux qui l’entourent. Annoncer l’Évangile, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Cette nécessité est celle de l’amour, du partage de la Bonne Nouvelle d’un salut accessible à tous qui a transformé la vie de Paul, un salut auquel on n’accède pas en solitaire mais en groupe, d’où la nécessité d’aider les autres à cheminer vers le Royaume pour y avoir part, nous aussi.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Comme Jésus l’a enseigné, comme l’apôtre Paul l’a mis en pratique, je me mets au service des autres afin de les aider afin que tous ensemble nous parvenions au salut éternel. Comme il n’est pas donné à tous de donner sa vie comme Jésus ou prêcher comme Paul, je prends exemple sur Thérèse de Lisieux et j’accueille avec joie les contrariétés et souffrances de la vie quotidienne afin de les offrir en communion avec l’unique sacrifice de Jésus crucifié pour intercéder en faveur de mes contemporains afin qu’ils découvrent l’Amour et suivent ses voies et que le plus grand nombre puisse accéder au Royaume des Cieux.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article