Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Si tu le veux, tu peux me purifier

 

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

 

Marc 1, 40-45

 

Frères, tout ce que vous faites : manger, boire, ou toute autre action, faites-le pour la gloire de Dieu. Ne soyez un obstacle pour personne, ni pour les Juifs, ni pour les païens, ni pour l’Église de Dieu. Ainsi, moi-même, en toute circonstance, je tâche de m’adapter à tout le monde, sans chercher mon intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes, pour qu’ils soient sauvés. Imitez-moi, comme moi aussi j’imite le Christ.

 

Première lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 10,31-33.11,1

 

 

Les miracles de Jésus, nous le savons, illustrent tangiblement ce qu’il opère dans le secret des cœurs. La lèpre, quant à elle, s’apparente au péché tant dans ce qu’il déforme la ressemblance de Dieu à laquelle l’homme a été créé à savoir la capacité d’aimer, comme la lèpre le corps, que de ce que le péché éloigne les autres de nous comme l’apparence du lépreux tient à bonne distance ceux qui le voient. Aussi, devons-nous implorer le Seigneur de la même manière que le lépreux : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » afin d’être purifiés de la lèpre du péché. Cela se fait de façon ordinaire à travers le sacrement de Réconciliation par l’intermédiaire du prêtre, ce prêtre qui dans les temps anciens avait la tâche d’identifier la lèpre chez un sujet ou l’en déclarer guéri. Le péché c’est le non-amour en notre cœur, la recherche de notre intérêt personnel au détriment des autres. Demandons avec insistance d’en être purifiés afin de pouvoir dire un jour comme l’apôtre Paul : en toute circonstance, je tâche de m’adapter à tout le monde, sans chercher mon intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Chaque jour je me reconnais pécheur et j’implore le Seigneur : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Je me présente régulièrement au prêtre dans le sacrement de Réconciliation afin qu’il constate la lèpre du péché en moi puis m’en déclare guéri par l’absolution en vertu du pouvoir qui lui a conféré par le Seigneur.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article