Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Soyez saints, car moi, le Seigneur, je suis saint

 

Le Seigneur parla à Moïse et dit : « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez aucun de vos compatriotes. Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur. Tu n’exploiteras pas ton prochain, tu ne le dépouilleras pas : tu ne retiendras pas jusqu’au matin la paye du salarié. Tu ne maudiras pas un sourd, tu ne mettras pas d’obstacle devant un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur. Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d’injustice ; tu n’avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compatriote avec justice. Tu ne répandras pas de calomnies contre quelqu’un de ton peuple, tu ne réclameras pas la mort de ton prochain. Je suis le Seigneur. Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. »

 

Livre du Lévitique 19,1-2.11-18.

 

 

La sainteté constitue la condition sine qua non, l’habit de noces de la parabole (Mt 22, 1-14), pour accéder au Royaume des cieux et partager l’existence de Dieu pour l’éternité. Pour espérer vivre en compagnie de Dieu, il faut chercher à Lui devenir le plus semblable possible : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.

 

Dieu étant Amour (1 Jn 4, 8), l’amour est la caractéristique des saints. Après avoir dit à Moïse que nous devons chercher à Lui ressembler, le Seigneur énonce les règles minimales de l’amour en terminant par tu aimeras ton prochain comme toi-même, ce que Jésus déclarera le second commandement après l’amour de Dieu (Mc 12, 31). On notera au passage la nécessité pour qui aspire à la sainteté d’éradiquer toute trace de non-amour de son cœur : Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. La raison est fort simple : amour et non-amour ne peuvent cohabiter au sein d’un même cœur. J’ai malheureusement vu se dégrader la vie spirituelle des personnes pour avoir refusé d’accorder ne serait-ce qu’un pardon…

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’aspire à la sainteté, pas celle qui consiste à faire partie d’un groupe d’élite et à accéder au temple de la renommée des serviteurs émérites du Seigneur, mais la sainteté ordinaire des petits qui se laissent aimer par Lui comme des enfants et qui, remplis de gratitude parce qu’aimés en dépit de leur petitesse, cherchent à aimer comme Lui aime à savoir sans discrimination ni limites.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article