Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures

 

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. »

 

Luc 24, 35-48

 

 

Quand on parle de l’intelligence des Écritures on ne parle pas de la capacité intellectuelle de laquelle l’apôtre Paul déplore que « les hommes ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur cœur inintelligent s'est enténébré: dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous » (Rm 1, 21-22) et de laquelle Jésus constate l’inutilité pour comprendre les mystères de Dieu : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir » (Lc 10, 21). L’intelligence dont il s’agit est celle du cœur car Dieu est Amour, le cœur en tant que le plus intime de la personne humaine où elle peut accueillir l’amour de Dieu, Amour reçu qui la rend capable d’aimer à son tour. Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit Prince : « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande au Seigneur d’ouvrir mon cœur à l’intelligence des Écritures par l’entremise de son Esprit Saint. Je m’y dispose en les lisant et les méditant avec assiduité. Comme Marie, ma mère dans l’ordre de la grâce, je « garde fidèlement toutes ces choses en mon cœur » (Lc 2, 51). Je fais silence, notamment dans l’oraison, car Dieu nous parle « dans le bruit d’une brise légère » (1 R 19, 12) comme à Élie jadis, Paroles que risquent d’étouffer tant le bruit ambiant que celui des préoccupations quotidiennes.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article