Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Étroite la porte, resserré le chemin qui conduit à la vie

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer. Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »

 

Matthieu 7, 6.12-14

 

 

La porte étroite, le chemin resserré, qui conduit à la vie éternelle, c’est la charité. Quant à la grande porte, le chemin large, qui conduit à la perdition, c’est son contraire, l’égoïsme, penser prioritairement à nous-mêmes et à nos intérêts. Facile et large est ce dernier chemin car il n’exige aucun effort : il n’y a qu’à se laisser entraîner par ses passions et les modes qui nous y inclinent. Difficile et resserré se révèle par contre le chemin de la vie éternelle car la charité implique le renoncement à soi-même en faveur d’autrui, un sacrifice auquel peu sont prêts à consentir en dépit de la joie du don qu’il recèle. En doutons-nous ? Les crises humanitaires viennent nous rappeler cette triste évidence, crises provoquées par l’égoïsme de certains et auxquelles un nombre important de témoins se refusent à partager de leurs ressources pour aider à soulager ceux qui en sont victimes.   

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je réponds à l’appel à la générosité de Jésus. Je considère combien je suis privilégié. J’impute ma bonne fortune à la divine Providence de qui je considère avoir tout reçu. Cela me dispose à partager car c’est là le but pour lequel Dieu m’a confié les biens à ma disposition. Ensuite, je me mets dans la peau des personnes dans le besoin, en détresse, et je fais pour elles ce que je souhaiterais que l’on fasse pour moi si je me retrouvais dans pareille situation.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article