Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je suis avec toi pour te sauver et te délivrer

 

C’est pour mon malheur, ô ma mère, que tu m’as enfanté, homme de querelle et de dispute pour tout le pays. Je ne suis le créancier ni le débiteur de personne, et pourtant tout le monde me maudit ! Seigneur, quand je rencontrais tes paroles, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur, parce que ton nom était invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers. Jamais je ne me suis assis dans le cercle des moqueurs pour m’y divertir ; sous le poids de ta main, je me suis assis à l’écart, parce que tu m’as rempli d’indignation. Pourquoi ma souffrance est-elle sans fin, ma blessure, incurable, refusant la guérison ? Serais-tu pour moi un mirage, comme une eau incertaine ? Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : « Si tu reviens, si je te fais revenir, tu reprendras ton service devant moi. Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est méprisable, tu seras comme ma propre bouche. C’est eux qui reviendront vers toi, et non pas toi qui reviendras vers eux. Je fais de toi pour ce peuple un rempart de bronze infranchissable ; ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer – oracle du Seigneur. Je te délivrerai de la main des méchants, je t’affranchirai de la poigne des puissants. »

 

Livre de Jérémie 15, 10.16-21

 

 

Le livre de Jérémie nous apprend que l’ami du Seigneur n’est pas soustrait à l’épreuve, bien au contraire ! Jérémie en vient même à regretter d’avoir été mis au monde. Jésus a prévenu ses disciples qu’un tel sort les attendait eux aussi : « Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï le premier. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartiendrait; mais vous n'êtes pas du monde: c'est moi qui vous ai mis à part du monde et voilà pourquoi le monde vous hait. " Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: "Le serviteur n'est pas plus grand que son maître "; s'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi » (Jn 15, 18-20). Cependant, l’ami de Dieu conserve une source d’espérance au milieu de la tourmente : le Seigneur l’assure qu’Il est avec lui pour le sauver et le délivrer au moment opportun.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Au temps de l’épreuve, je me rappelle les paroles du Seigneur à Jérémie pour nourrir mon espérance mise à mal : Je fais de toi un rempart de bronze infranchissable ; ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer. Je te délivrerai de la main des méchants, je t’affranchirai de la poigne des puissants. Je me remémore aussi les paroles de Jésus à Pilate : « Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi, si cela ne t'avait été donné d'en haut » (Jn 19, 11), que bien que les adversaires semblent triompher, leurs victoires ne seront toujours que temporaires, à preuve la victoire définitive du Christ sur la mort par sa résurrection.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article