Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

À semer largement, on récolte largement

 

Frères, rappelez-vous le proverbe : À semer trop peu, on récolte trop peu ; À semer largement, on récolte largement. Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en abondance, afin que vous ayez, en toute chose et toujours, tout ce qu’il vous faut, et même que vous ayez en abondance de quoi faire toute sorte de bien. L’Écriture dit en effet de l’homme juste : ‘Il distribue, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais.’ Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice.

 

Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens 9, 6-10

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu'un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l’honorera. »

Jean 12, 24-26

 

Dieu nous donne, et se donne Lui-même à nous, à la mesure dont nous-mêmes donnons. Dieu nous donne pour que nous redonnions et portions ainsi le fruit de l’amour. Plus nous donnons et plus nous recevons de sorte que les biens, tant spirituels que matériels, ne nous font jamais défaut à l’image de la veuve de Sarepta qui, pour avoir partagé le peu qui lui restait pour vivre, a vu la jarre de farine ne point s’épuiser ni la cruche d’huile ne se vider (1 R 17). Nous sommes les fiduciaires de Dieu qui nous confie les biens spirituels et matériels pour que nous les mettions au service du plus grand nombre. Plus nous acceptons de mourir à nous-mêmes et de donner, de nous donner, plus nous accomplissons la volonté du divin donateur qui nous confie davantage afin que nous ayons tout ce qu’il nous faut et même que nous ayons en abondance pour faire toute sorte de bien.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me fais capacité en me vidant de moi-même en faveur du plus grand nombre pour que Dieu, bien diffusif qui a horreur du vide, me confie davantage encore pour que je le redonne et que je porte le fruit de l’amour qu’Il attend de moi.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article