Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Comment l’homme pourrait-il avoir raison contre Dieu ?

 

Job prit la parole et répondit à ses amis : « En vérité, je sais bien qu’il en est ainsi : Comment l’homme pourrait-il avoir raison contre Dieu ? Si l’on s’avise de discuter avec lui, on ne trouvera pas à lui répondre une fois sur mille. Il est plein de sagesse et d’une force invincible, on ne lui tient pas tête impunément. C’est lui qui déplace les montagnes à leur insu, qui les renverse dans sa colère ; il secoue la terre sur sa base, et fait vaciller ses colonnes. Il donne un ordre, et le soleil ne se lève pas, et sur les étoiles il appose un sceau. À lui seul il déploie les cieux, il marche sur la crête des vagues. Il fabrique la Grande Ourse, Orion, les Pléiades et les constellations du Sud. Il est l’auteur de grandes œuvres, insondables, d’innombrables merveilles. S’il passe à côté de moi, je ne le vois pas ; s’il me frôle, je ne m’en aperçois pas. S’il s’empare d’une proie, qui donc lui fera lâcher prise, qui donc osera lui demander : “Que fais-tu là ?” Et moi, je prétendrais lui répliquer ! je chercherais des arguments contre lui ! Même si j’ai raison, à quoi bon me défendre ? Je ne puis que demander grâce à mon juge. Même s’il répond quand je fais appel, je ne suis pas sûr qu’il écoute ma voix ! »

 

Livre de Job 9,1-12.14-16

 

 

Job ne comprend pas ce qui lui arrive, tout ce mal qui s’est déchaîné contre lui sans raison. Cependant, il se garde de critiquer Dieu, de Le rendre, comme n’hésitent pas à le faire certains, responsable de ses malheurs : « Qu’est ce que j’ai fait au bon Dieu pour que cela m’arrive ? » Job ne sait pas que Dieu a permis à l’Ennemi de l’éprouver afin de démontrer que son amour du Seigneur est pur, totalement désintéressé de tout intérêt personnel. Job sait que Dieu est Amour, qu’Il permet le mal pour en tirer un bien encore plus grand, même si, dans la douleur où nous languissons, il ne semble plus y avoir de soleil au-delà des nuages qui assombrissent notre existence. Job s’en remet à l’infinie Miséricorde de Dieu : « Même si j’ai raison, à quoi bon me défendre ? Je ne puis que demander grâce à mon juge. » Et cette confiance de Job en la divine Miséricorde, sa constance dans l’amour et sa persévérance ne demeureront pas sans effet : Et Yahvé restaura la situation de Job, tandis qu'il intercédait pour ses amis; et même Yahvé accrut au double tous les biens de Job (Jb 42, 10), image de la félicité qui attend ceux qui, en cette vie, demeureront fidèles à Dieu dans l’amour.

                                                                                                                         

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’accueille tous les événements, favorables comme défavorables, comme venant de la main de Dieu, confiant, à la suite de Job, qu’Il en tirera un bien plus grand encore, sinon pour moi-même, à tout le moins pour le bénéfice du plus grand nombre. Je médite sur l’amour, que la grandeur de l’amour ne se mesure pas à ce que nous sommes susceptibles de retirer d’une relation mais de l’investissement de notre personne que nous y consentons.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article