Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes et les corrige

                                                                                                            

Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! Alors, je te le conseille : achète chez moi, pour t’enrichir, de l’or purifié au feu, des vêtements blancs pour te couvrir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité, un remède pour l’appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi, tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes, et je les corrige. Eh bien, sois fervent et convertis-toi. Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon Trône, comme moi-même, après ma victoire, j’ai siégé avec mon Père sur son Trône.

 

Livre de l’Apocalypse 3, 17-21

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Venons-nous à nous penser meilleurs que les autres ou que certains autres ? Il y a fort à parier que l’Amour en nous s’est refroidi. L’amour véritable commence par l’humble reconnaissance de nos faiblesses et du besoin que nous avons les uns des autres qui lui est conséquent. L’amour authentique s’oppose en cela à l’amour de soi qui prétend, au contraire, qu’il est nécessaire de maintenir une bonne estime de soi. Que de fois rencontrons-nous dans les Évangiles des pécheurs tels Zachée et Marie-Madeleine qui démontrent un amour véritable alors que les bien-pensants du temps récriminent contre Jésus qui leur fait bon accueil au lieu de se réjouir que des brebis qui s’étaient éloignées du Royaume puissent de nouveau s’en rapprocher.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’écoute la voix de l’Esprit Saint qui s’adresse à ma conscience et me convainc de péché (Jn 16, 8). Lorsque j’ai de la difficulté à voir mes faiblesses ou lorsque je magnifie celles des autres, je m’interroge sur quel amour m’anime, l’amour de Dieu ou l’amour de moi-même. Toutes les fois que le Seigneur fait miséricorde à une personne en séjournant dans sa demeure et en Lui faisant voir ses fautes, je me réjouis de ce que le Royaume de Dieu étende son Règne.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article