Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait

                                                                                                         

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : « Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

 

Luc 19, 41-44

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Pour le croyant, le « hasard » a un nom : Dieu, un Dieu qui nous visite incognito pour ne pas s’imposer à nous, pour respecter notre liberté de l’aimer ou non. Le croyant accueille les événements et les personnes comme envoyés par Dieu. Il médite toutes choses, particulièrement celles dont le sens lui échappe dans l’immédiat, dans la perspective du plan d’amour de Dieu sur lui et sur l’humanité tout entière. Cette quête de sens peut parfois se dérouler sur plusieurs années jusqu’à ce que d’autres pièces du puzzle viennent se mettre en place et que le recul du temps lui permette de voir les choses d’une autre perspective, celle de Dieu. Comment passe-t-on du « non-sens » au « sens » ? En se mettant à l’écoute de Dieu dans l’oraison, en sollicitant dans la prière à l’Esprit Saint la lumière du discernement. Et encore, malgré tous nos efforts, il nous arrive, comme Jérusalem (qui représente le genre humain dans son ensemble), de ne pas reconnaître le moment où Dieu nous visite !

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’adopte l’attitude de Marie, mère de Jésus, qui conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur, le cœur étant le lieu de rencontre entre l’humain et le divin.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article