Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Voyez quel grand amour nous a donné le Père

                                                                                                            

Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que nous demandions à Dieu, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements, et que nous faisons ce qui est agréable à ses yeux. Or, voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et voilà comment nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné part à son Esprit.

 

Première lettre de Jean 3,1-2.21-24.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Reconnaître de quel grand amour nous sommes aimés de Dieu constitue le début de toute spiritualité authentique. La connaissance de Dieu commence par le constat que nous sommes aimés de Lui, qu’Il est un Père qui nous aime. Toute autre connaissance de Dieu est accessoire. La conscience de cet Amour infini nous interpelle à nous soumettre à sa Volonté, non par crainte du châtiment, mais, parce que nous sommes reconnaissants et que, comme des enfants envers leurs parents,  nous souhaitons Lui rendre, bien que partiellement et imparfaitement, l’amour dont Il nous a aimés le premier. Ce souci d’être agréables à Dieu nous interpelle à aimer les frères et sœurs qui croisent notre chemin pour qu’eux aussi se sentent aimés et puissent découvrir Dieu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience des bienfaits dont j’ai été choyé par Dieu. Chaque jour, je Lui en rends grâce. Ce constat de l’amour de Dieu pour moi, malgré mon indigence, mes imperfections, m’incline à L’aimer de retour et à Lui rendre amour pour Amour, notamment en Le laissant manifester concrètement, à travers moi, son amour dans un monde qui ne Le connaît pas ou Le connaît mal.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article