Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il enseignait en homme qui a autorité

                                                                                                            

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

 

Marc 1, 21-28

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Si l’autorité de Jésus lui vient d’abord de sa nature divine, qu’il parle en son propre nom plutôt qu’au nom d’un autre, elle vient également de ce qu’il ne se contente pas de dire, mais que ses actes suivent ses paroles. C’est d’ailleurs le reproche qu’adressera plus tard Jésus à l’élite religieuse de son temps : « Sur la chaire de Moïse se sont assis les scribes et les Pharisiens: faites donc et observez tout ce qu'ils pourront vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes: car ils disent et ne font pas » (Mt 22, 2-3). Que ne font-ils pas? Aimer. Ils parlent au nom d’un Dieu qui est Amour, mais eux n’aiment pas vraiment ceux qui ont été confiés à leur responsabilité. L’amour est solidarité avec les autres: or ils lient de pesants fardeaux et les imposent aux épaules des gens, mais eux-mêmes se refusent à les remuer du doigt (Mt 22, 4). En opposition, Jésus, par amour, s’est fait solidaire du genre humain, en ne retenant pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu, mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! (Ph 2, 6-8).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de dire et de faire. J’aligne mon agir avec l’amour et la foi que je professe. Par amour, je me fais solidaire de mes contemporains.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article