Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Que l’onction reçue du Fils demeure en vous !

                                                                                                            

Bien-aimés, le menteur n’est-il pas celui qui refuse que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’anti-Christ : il refuse à la fois le Père et le Fils ; quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père. Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père. Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle. Je vous ai écrit cela à propos de ceux qui vous égarent. Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin d’enseignement. Cette onction vous enseigne toutes choses, elle qui est vérité et non pas mensonge ; et, selon ce qu’elle vous a enseigné, vous demeurez en lui. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui ; ainsi, quand il se manifestera, nous aurons de l’assurance, et non pas la honte d’être loin de lui à son avènement.

 

Première lettre de Jean 2, 22-28

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Que pouvons-nous souhaiter de meilleur, pour l’année qui débute, que l’onction reçue de Jésus, l’Esprit d’Amour qui était sur Lui lors de son séjour terrestre, demeure en nous ? Si ce vœu se réalise, cet Esprit nous conduira à approfondir notre relation à Dieu, à connaître davantage l’Amour, à discerner sa Volonté sur nous et nous donnera la grâce nécessaire pour la réaliser. Quand l’Esprit de Dieu repose sur nous, nous n’avons pas besoin (d’autre) enseignement. Ce sont là les paroles de Jésus lui-même : « le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jn 14, 26). Un mot revient souvent dans ce passage de la lettre de Jean : demeurer. L’amour est fidélité. Ce qui caractérise l’amour véritable, ce sont les efforts que nous consacrons pour maintenir et approfondir notre relation avec l’aimé. Une chose est-ce de rencontrer Dieu et de recevoir son Esprit, autre chose est-ce de demeurer en Lui, de se rendre disponible aux motions de son Esprit et d’être pour Lui comme l’outil entre les mains de l’artisan, un outil de distribution de son amour et de sa miséricorde.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de demeurer en Dieu. Lorsque je tombe, je m’écrie comme les israélites jadis : « Dieu, fais-nous revenir, fais luire ta face et nous serons sauvés. » (Ps 80, 4.8.20). Je médite sur le mot demeurer, que l’amour requiert un combat pour se maintenir.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article