Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Frères, que demeure l’amour fraternel !

                                                                                                            

Frères, que demeure l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. Souvenez-vous de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez prisonniers avec eux. Souvenez-vous de ceux qui sont maltraités, car vous aussi, vous avez un corps. Que le mariage soit honoré de tous, que l’union conjugale ne soit pas profanée, car les débauchés et les adultères seront jugés par Dieu. Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent : contentez-vous de ce que vous avez, car Dieu lui-même a dit : ‘Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai.’ C’est pourquoi nous pouvons dire en toute assurance : ‘Le Seigneur est mon secours, je n’ai rien à craindre ! Que pourrait me faire un homme ?’ Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur foi. Jésus Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité.

 

Lettre aux Hébreux 13, 1-8

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

L’auteur de la lettre aux Hébreux débute son dernier chapitre, sa conclusion, en rappelant l’importance de l’amour du prochain. Cet amour a une importance primordiale dans la vie spirituelle parce qu’il y a corrélation entre notre amour pour Dieu et l’amour du prochain : « celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne saurait aimer le Dieu qu'il ne voit pas » (1 Jn 4, 20). Le spirituel aime Dieu en ses proches.

 

Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent. En cela, l’auteur reprend les propos de Jésus lui-même à savoir qu’il y a opposition entre l’amour de Dieu et celui de l’argent : « Nul serviteur ne peut servir deux maîtres: ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent » (Lc 16. 13).

 

Le Seigneur est mon secours, je n’ai rien à craindre ! La confiance en l’autre constitue la jauge de notre amour pour lui. Celui qui compte plus sur lui que sur les autres et Dieu s’aime plus lui-même qu’il n’aime les autres et Dieu. Bannissons la crainte de nos cœurs pour que le Dieu qui est Amour vienne l’habiter.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’évalue mon amour réel pour Dieu à la lumière de mon amour effectif pour le prochain, de mon (non) amour de l’argent et de la confiance que je fais à Dieu et aux autres. Pour faire suite à cette auto-évaluation, je détermine ce que je dois faire pour progresser dans la voie de l’Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article