Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne t’appuie pas sur tes richesses

 

Ne t’appuie pas sur tes richesses, ne dis pas : « Elles me suffisent. » Ne te laisse pas entraîner par ton instinct et ta force à suivre les désirs de ton cœur. Ne dis pas : « Qui m’en imposera ? », car le Seigneur ne manquerait pas de te châtier. Ne dis pas : « J’ai péché, et rien ne m’est arrivé », car le Seigneur sait attendre longtemps. Ne sois pas assuré du pardon au point d’entasser péché sur péché. Ne dis pas : « Sa miséricorde est grande, il pardonnera bien tous mes péchés », car, en lui, il y a pitié mais aussi colère ; son indignation s’abattra sur les pécheurs. Ne tarde pas à te retourner vers le Seigneur, ne remets pas ta décision de jour en jour ; car brusquement éclatera la colère du Seigneur, et à l’heure du châtiment, tu seras anéanti. Ne t’appuie pas sur des richesses injustement acquises : elles ne te serviront de rien au jour de l’adversité.

 

Siracide 5, 1-8.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ce texte des Écritures est si brûlant d’actualité qu’il semble avoir été écrit par un de nos contemporains. Telle est la Parole de Dieu : jeune, pertinente, pour toujours. Jamais dans son histoire l’humanité n’a-t-elle atteint un niveau de vie qui approche celui que nous connaissons aujourd’hui. Cependant, cette bonne fortune, loin de nous porter à rendre grâce à Celui dont elle origine, nous amène à compter plus sur nous-mêmes et d’autres mortels que sur Lui. Non seulement nous appuyons-nous sur nos richesses pour assurer notre sécurité, mais encore, averses au risque, avons-nous permis à l’industrie de l’assurance de faire des affaires florissantes. Riches et assurés contre les moindres risques, qui pense encore à Dieu ? Pire encore, certains reposent sur des richesses injustement acquises et / ou qu’ils font profiter sans s’acquitter de leurs obligations sociales en évitant taxes et impôts. Le péché abonde, on ne se soucie plus des préceptes divins, car rien ne semble arriver aux pécheurs. D’autres, parce que Dieu est Amour, pensent à tort qu’ils peuvent tout se permettre sans qu’il n’y ait de conséquences à leurs actes. S’il est vrai que Dieu est miséricordieux et pardonne sans compter à ceux qui désirent amender leur conduite pour aimer davantage et mieux, l’habitude du péché endurcit le cœur et le rend inapte à aimer plus que soi-même, rend l’âme incapable de se tenir en compagnie du Dieu dont l’Amour est un feu. Ce feu, loin de la réconforter, comme celles qui auront été transparentes de l’amour de Dieu durant leur séjour terrestre, risque de se révéler source de tourments pour les âmes qui ne se seront pas entraînées à laisser l’Amour passer à travers elles lors de leur séjour terrestre.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je  compte plus sur Dieu que sur moi-même et d’autres mortels. Pécheur, je m’en remets à la divine Miséricorde sans pour autant considérer l’infinie Bonté comme licence pour pécher impunément. Je profite du temps de grâce qui m’est accordé, le bref temps de mon séjour terrestre, pour progresser dans les voies de l’Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article