Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé

 

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

 

Jean 3, 16-21

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

On ne le redira jamais assez : Dieu n’est pas un juge qui épie nos moindres gestes pour les comptabiliser et, au terme de notre course, déterminer notre sort ultime en fonction de la position relative entre le plateau des bonnes œuvres et celui des mauvaises sur la balance de sa justice. Dieu est Amour, Il est Père. Il veut qu’aucun de ses enfants ne se perde : Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant -- oracle du Seigneur Yahvé -- et non pas plutôt à le voir renoncer à sa conduite et vivre? (Éz 18, 23). C’est dans cet unique but que Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Cependant, Dieu ne nous sauve pas malgré nous, sans notre coopération active. Nous devons croire en l’Amour, en son Fils qui en est la personnalisation, nous laisser aimer par le Père et le Fils et, forts d’un tel Amour, aimer à notre tour d’un amour similaire quoiqu’il n’approche jamais la qualité de sa Source. Pour améliorer notre capacité à aimer affaiblie par le péché, le Fils a apporté le pardon de Dieu à qui le sollicite et nous a légué son Esprit.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience que seul compte l’Amour, ma capacité à l’accueillir et à le répandre autour de moi. Je ne vise qu’un but : aimer plus et mieux chaque jour. Pour cela je puise à la source de l’Amour notamment par les sacrements du Pardon et de l’Eucharistie. Je demande au Fils de venir réaliser Lui-même en moi son œuvre de salut : « Ô Jésus, doux et humble de cœur, rendez chaque jour mon cœur davantage semblable au vôtre. »

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article