Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Souviens-toi de ta tendresse, Yahvé, de ton amour, car ils sont de toujours (Ps 25, 6)

                                                                                                            

En ces jours-là, le Seigneur parla à Moïse : « Va, descends, car ton peuple s’est corrompu, lui que tu as fait monter du pays d’Égypte. Ils n’auront pas mis longtemps à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre ! Ils se sont fait un veau en métal fondu et se sont prosternés devant lui. Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : “Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.” » Le Seigneur dit encore à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide. Maintenant, laisse-moi faire ; ma colère va s’enflammer contre eux et je vais les exterminer ! Mais, de toi, je ferai une grande nation. » Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu en disant : « Pourquoi, Seigneur, ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par ta grande force et ta main puissante ? Pourquoi donner aux Égyptiens l’occasion de dire : “C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir ; il voulait les tuer dans les montagnes et les exterminer à la surface de la terre” ? Reviens de l’ardeur de ta colère, renonce au mal que tu veux faire à ton peuple. Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel ; je donnerai, comme je l’ai dit, tout ce pays à vos descendants, et il sera pour toujours leur héritage.” » Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple.

 

Livre de l'Exode 32,7-14.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu est Amour. Ses serviteurs authentiques, dans la lignée de Moïse, d’Abraham et de Jésus, le serviteur souffrant, se posent en intercesseurs pour obtenir miséricorde en faveur de ceux qui ignorent ou méprisent l’Amour substantiel. Il y a là matière à réflexion pour qui souhaite voir la fin du monde arriver. Quel drame ce serait ! L’Amour,  qui se diffuse en raison de sa nature, serait circoncis, le nombre des élus, limité à jamais. Si une telle menace ne pouvait venir autrefois que de Dieu, un Dieu méconnu, perçu comme un Juge plutôt que le Père amoureux qu’Il s’est révélé au fil du temps, le spectre d’une telle catastrophe est maintenant le fait des hommes eux-mêmes qui, par une surconsommation égoïste ou la puissance de leurs armes, mettent en danger la survie de la planète et de l’espèce humaine. Voulons-nous servir Dieu ? Imitons Moïse et intercédons auprès de Dieu pour qu’Il touche les cœurs et évite à la race humaine le naufrage qui la menace si la poursuite du bien commun ne redevient pas la valeur principale qui inspire son activité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de prioriser le bien commun sur mes intérêts personnels dans ma conduite quotidienne. À la suite d’Abraham, de Moïse et de Jésus, j’intercède auprès du Père céleste, afin que le plus grand nombre ne subisse pas les conséquences d’actions inspirées par l’amour de soi au détriment de l’amour de Dieu et du prochain.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article