Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »

 

Jean 15, 9-11

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La joie est un symptôme de l’amour qui anime une personne. Notre joie est proportionnelle à l’amour effectif de Dieu et du prochain qui nous anime. La joie parfaite, celle à laquelle rien ne peut porter ombrage, réside dans l’accomplissement de notre vocation, la réalisation de notre potentiel. Notre potentiel le plus important, en raison de ce qu’il nous rend admissibles à jouir du salut éternel, est notre capacité à aimer qui fait de nous des images du Dieu vivant. François de Sales disait avec fort d’à-propos qu’ « un saint triste est un triste saint ». Si nous sommes des personnes de nature triste, il y a lieu de s'interroger sur la qualité de notre relation à Dieu. Plus près de nous, le pape François a dit dans son adresse aux fidèles présents sur place Saint-Pierre le 14 décembre 2014 :

 

On n’a jamais entendu parler d’un saint triste ou d’une sainte avec le visage funèbre ! On n’a jamais entendu cela ! Ce serait un contresens. Le chrétien est une personne qui a le cœur plein de paix parce qu’il sait mettre sa joie dans le Seigneur aussi quand il traverse les moments difficiles de la vie. Avoir la foi ne signifie pas ne pas avoir de moments difficiles mais avoir la force de les affronter en sachant que nous ne sommes pas seuls. Et ceci est la paix que Dieu donne à ses enfants.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande à Dieu la joie en abondance, une joie débordante qui se communique à ceux qui croisent ma route, une joie que rien ne puisse venir troubler, car elle trouve sa source en Lui, l’Immuable et dans son Amour infini pour moi.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article