Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Moi, je suis le pain de la vie

 

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 

Jean 6, 35-40

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Nous n’attacherons jamais assez d’importance au pain eucharistique. Par lui, Dieu nous offre de se communiquer à nous. Ce pain, c’est la sève par laquelle la Vigne se communique aux sarments que nous sommes (Jn 15, 4-6). Ce pain nourrit notre âme et est tout aussi essentiel à celle-ci que le pain et l’eau les sont à notre corps physique. Ce pain, sans que nous sachions trop comment, soutient notre vie spirituelle, nous donne l’énergie requise pour faire la volonté de Dieu, nous remplit de l’Amour pour nous rendre capables d’aimer à notre tour. Comment aimer, si nous ne laissons pas aimer, si nous ne remplissons pas notre « réservoir » d’Amour ?

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je communie régulièrement au corps et au sang du Christ pour demeurer en Lui et Lui en moi (Jn 6, 5-6) et ainsi maintenir et développer ma capacité à aimer.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article