Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ce n'est pas en implorant le Seigneur qu’on entrera dans son Royaume

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?” Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal !” Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. » Lorsque Jésus eut terminé ce discours, les foules restèrent frappées de son enseignement, car il les enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme leurs scribes.

 

Matthieu 7, 21-29

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

C’est bien d’implorer le Seigneur, mais cela ne saurait se substituer à ce que devrait être la finalité de notre agir à savoir accomplir la volonté d’amour de notre Père céleste. Quoi et comment faire ? En mettant en pratique les paroles de Jésus, ses enseignements, en suivant les exemples de sa vie également, car il a non seulement dit, mais il a fait, en lui les paroles et les actes sont UN. Demander pour soi n’est pas interdit, mais une telle prière doit toujours être subordonnée à la réalisation de la volonté du Père : « Père, éloigne de moi cette coupe si cela est possible, mais non pas ma volonté, mais la tienne » (Lc 22, 42). Par ailleurs, plusieurs confondent la sainteté, la perfection de l’amour, et l’accomplissement de signes extraordinaires, les miracles. Les signes ont pour unique fonction et n’ont de valeur que pour authentifier la Parole de Dieu et les enseignements qui en découlent pour éventuellement mener à un changement de vie chez ceux qui en sont témoins, à les incliner à aimer comme le Père céleste aime et souhaite que nous aimions et ainsi les rendre éligibles au salut éternel. Jésus l’a souligné à ses disciples : « Ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous soient soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux » (Lc 10, 20).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je n’attache d’importance qu’à l’amour puisqu’il s’agit là de la volonté de mon Père des cieux. Je donne préséance à la prière d’intercession sur la prière de demande, bien que je ne néglige pas cette dernière en la conditionnant toutefois à l’accomplissement de la volonté de Dieu sur moi-même, les événements et les autres. Je mets l’amour en pratique.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article