Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Notre capacité vient de Dieu

 

Frères, si nous avons une telle confiance en Dieu par le Christ, ce n’est pas à cause d’une capacité personnelle que nous pourrions nous attribuer : notre capacité vient de Dieu. Lui nous a rendus capables d’être les ministres d’une Alliance nouvelle, fondée non pas sur la lettre mais dans l’Esprit ; car la lettre tue, mais l’Esprit donne la vie. Le ministère de la mort, celui de la Loi gravée en lettres sur des pierres, avait déjà une telle gloire que les fils d’Israël ne pouvaient pas fixer le visage de Moïse à cause de la gloire, pourtant passagère, qui rayonnait de son visage. Combien plus grande alors sera la gloire du ministère de l’Esprit ! Le ministère qui entraînait la condamnation, celui de la Loi, était déjà rayonnant de gloire ; combien plus grande sera la gloire du ministère qui fait de nous des justes ! Non, vraiment, ce qui, dans une certaine mesure, a été glorieux ne l’est plus, parce qu’il y a maintenant une gloire incomparable. Si, en effet, ce qui était passager a connu un moment de gloire, combien plus ce qui demeure restera-t-il dans la gloire !

 

Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, 3, 4-11

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ce que nous sommes, notre potentiel, particulièrement notre capacité d’aimer Dieu et le prochain, nous vient de Dieu. Notre capacité spirituelle, notre capacité d’amour, nous vient spécifiquement de l’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour, et de ses dons.

 

Comment mettre en œuvre notre capacité ? Comment atteindre notre potentiel, réaliser le plan d’amour de Dieu sur nous ? En se vidant de nous-mêmes pour laisser toute la place à Dieu, en Lui laissant toute la latitude pour agir en nous et à travers nous. Et même au-delà, car c’est Lui qui féconde nos efforts pour leur faire porter le fruit d’amour qu’Il espérait en retirer quand Il nous a suggéré d’entreprendre telle ou telle action. L’humilité, la reconnaissance d’être reçus de Dieu, Lui en être redevables, « Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l'avais pas reçu? » (1 Co 4, 7), nous permet de cheminer vers ce que nous sommes appelés à devenir en cette vie et au-delà de celle-ci.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je cultive l’humilité véritable, non pas celle qui nie les dons reçus et que je porte manifestement en moi (ce qui serait une injure à Celui qui m’en a gratifié), mais en reconnaissant que ces dons me viennent de Dieu et en Lui rendant toute la gloire pour ce qu’Il accomplit à travers moi. Je Lui suis reconnaissant de me laisser participer à la réalisation de son plan d’amour sur l’humanité.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article