Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Τous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté

 

Bien-aimé, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse. Τous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent. J’ai été arraché à la gueule du lion ; le Seigneur m’arrachera encore à tout ce qu’on fait pour me nuire. Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste. À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

 

Deuxième lettre de Paul à Timothée 4,6-8.16-18.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La fidélité est ne caractéristique de Dieu ainsi qu’Il se décrit Lui-même à Moïse : « Yahvé ton Dieu est le vrai Dieu, le Dieu fidèle qui garde son alliance et son amour pour mille générations à ceux qui l'aiment et gardent ses commandements » (Dt 7, 9). Cette fidélité découle de ce qu’Il est Amour, miséricordieux. Le psalmiste s’y prend à trois reprises pour lier l’amour, la fidélité (lent à la colère) et la miséricorde à la Personne de Dieu : « Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d'amour et de vérité » (Ps 86, 15),  « Yahvé est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour; il ne nous traite pas selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses. » (Ps 103, 8.10), « Yahvé est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour » (Ps 145, 8). Tel n’est malheureusement pas le cas pour les hommes en raison de leur nature blessée par le péché. Jésus l’a lui-même expérimenté alors qu’il a été abandonné par ses disciples aux heures les plus sombres de son séjour terrestre ainsi qu’il l’avait lui-même prédit, connaissant bien le cœur des hommes : « Vous tous, vous allez succomber à cause de moi, cette nuit même. Il est écrit en effet: Je frapperai le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées » (Mt 26, 31). Cela a fait dire à Jérémie : « Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel… Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. » (Jr 17, 5.7)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets ma foi, ma confiance, en Dieu seul, ainsi je ne serai jamais déçu. Je sais que, tout comme pour Paul, Il ne m’évite pas les épreuves, mais qu’Il est là présent à mes côtés pour me supporter et que sa fidélité ne s’arrêtera pas avec la mort ainsi qu’Il l’a démontré par la résurrection du Fils.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article