Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux

 

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

 

Jean 17, 20-26

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La finalité de la vie chrétienne, la sainteté, ce n’est pas d’aimer (d’un amour humain, donc imparfait, où se mélangent amour de l’autre et amour de soi) mais de laisser Dieu aimer en nous et à travers nous. Que moi aussi, je sois en eux. Pour ce faire, le Verbe, qui a revêtu la chair dans la personne du  Christ, doit venir également habiter en nous. Cela se réalise de manière ordinaire quand nous communions au corps et au sang  du Christ dans le sacrement de l’Eucharistie. Si c’est Dieu qui aime, est-ce à dire que nous n’avons rien à faire ? Loin de là ! Notre contribution consiste à nous dépouiller de nous-mêmes, de nos préférences, de nos ambitions, de ce à quoi nous sommes attachés… pour laisser toute la place à l’Amour, à Dieu. Ce travail, c’est l’œuvre de toute une vie et même au-delà puisque Dieu, au terme de notre course, doit compléter l’œuvre de sanctification qu’Il a amorcée en nous ici-bas pour nous rendre totalement transparents de son Amour afin de nous permettre d’habiter avec Lui, en Lui, pour l’éternité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je laisse Dieu aimer en moi, à travers moi. J’apporte ma contribution en me détachant, plus exactement en me laissant détacher, de tout ce qui n’est pas Dieu. J’ouvre les portes de mon cœur au Christ en le laissant venir en moi par le sacrement de l’Eucharistie.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article