Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Crainte du Seigneur, connaissance de Dieu

 

Mon fils, accueille mes paroles, conserve précieusement mes préceptes, l’oreille attentive à la sagesse, le cœur incliné vers la raison. Oui, si tu fais appel à l’intelligence, si tu invoques la raison, si tu la recherches comme l’argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu. Car c’est le Seigneur qui donne la sagesse ; connaissance et raison sortent de sa bouche. Il réserve aux hommes droits la réussite : pour qui marche dans l’intégrité, il est un bouclier, gardien des sentiers du droit, veillant sur le chemin de ses fidèles. Alors tu comprendras la justice, le jugement, la droiture, seuls sentiers qui mènent au bonheur.

 

Livre des Proverbes 2,1-9.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La crainte du Seigneur n’est pas le sentiment de peur qui nous amène à agir de manière servile pour éviter une menace potentielle. L’auteur du livre des Proverbes l’associe à la connaissance de Dieu. Or, Dieu est Amour (1 Jn 4, 8). L’amour présuppose la liberté et nécessite l’existence d’un lien de confiance entre ceux qui s’aiment. Dieu fait preuve d’une confiance indéfectible à notre égard bien que nous n’en soyons pas dignes, étant pécheurs. Cette confiance n’est malheureusement pas réciproque même si Dieu, qui est Père et veut notre bonheur, est digne d’une confiance inaltérable. Nous percevons à tort ses préceptes comme des contraintes à notre liberté alors qu’il s’agit des recommandations d’un Père à ses enfants auxquels il veut éviter des conséquences fâcheuses. Nous voyons Dieu comme un juge alors qu’Il est Père miséricordieux.

 

La crainte du Seigneur, au sens biblique du terme, est synonyme de foi en Lui, de fidélité à son égard et à ses préceptes parce que nous avons confiance à notre Père des cieux,  confiance qui se fonde sur l’expérimentation de son amour et la conscience qu’Il veut notre bonheur maintenant et à jamais.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande la crainte du Seigneur, ce sentiment qui me conduit à me soumettre amoureusement à sa Volonté parce que je Lui fais confiance en toutes choses, Lui qui est Père Providence.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article