Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Faites aux autres ce que vous voulez pour vous-mêmes

 

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »

 

Luc 6, 27-38

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Notre désir le plus cher est d’habiter la maison du Seigneur (Ps 27, 4) pour l’éternité au terme de notre course. Comme nous sommes imparfaits, que nous n’atteindrons jamais la perfection de l’amour bien que nous ayons le devoir de nous y efforcer, la miséricorde de Dieu représente la seule porte qui nous donne accès à son Royaume. Nous pourrons faire appel à cette miséricorde dans la mesure où nous nous serons nous-mêmes montrés miséricordieux envers ceux qui nous ont déçus, offensés, causés du tort. L’homme de la parabole qui s’était vu remettre une grande dette (Mt 18, 21-35) a fini par être livré aux bourreaux pour ne pas avoir fait de même et s’être montré impitoyable envers ceux qui avaient contracté des dettes de moindre importance envers lui-même. Nous connaîtrons un sort similaire si, à notre tour, nous manquons de générosité envers les autres et que nous refusons de leur offrir un pardon que nous réclamons pour nous-mêmes. Il y a un devoir de réciprocité dans l’amour et s’il y a un endroit où la Justice de Dieu s’exerce, au sens humain du terme, c’est lorsque nous manquons à ce devoir.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je médite et m’efforce de mettre en pratique la parole de l’apôtre Paul : « Le Seigneur vous a pardonné : faites de même. Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait » (Col 3, 13-14).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article