Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Les disciples ne comprenaient pas cette parole

 

En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples : « Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. » Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole.

 

Luc 9, 43-45

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

« Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. » Les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée parce qu’elle était diamétralement opposée à l’image qu’ils se faisaient du Messie, image conforme aux attentes de leurs contemporains et des membres du peuple élu qui les ont précédés. Alors qu’ils attendaient un Messie triomphateur qui anéantisse ceux qui Lui sont opposés et qui libère son peuple de ceux qui l’oppressent, voilà que Jésus annonce qu’il n’en sera rien et, qu’au contraire, librement, il remettra sa vie entre les mains de ses ennemis. Les disciples avaient peur de l’interroger sur cette parole, car elle allait à l’encontre de leurs attentes et de leurs convictions profondes. Alors qu’ils rêvaient d’un Dieu qui impose son pouvoir et sa volonté, voilà que ce dernier prophétise qu’il se rendra vulnérable pour manifester son Amour et quémander le nôtre ! Il faudra beaucoup de temps aux apôtres pour se convertir, pour réaliser que Dieu ne s’impose pas, mais qu’Il propose son Amour, pour adopter la conduite des authentiques enfants de Dieu qui consiste à se rendre vulnérables pour établir des relations d’amour avec les autres plutôt que d’établir des relations de pouvoir, à l’instar des grands de ce monde.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience que la grandeur de Dieu se manifeste dans son Amour plutôt que dans sa Toute-puissance. Conséquemment, j’interprète son appel à L’imiter, « Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. » (Lv 19, 2), comme une invitation à me rendre vulnérable, comme Lui s’est rendu vulnérable dans la personne de Jésus Christ,  pour aimer comme Lui aime.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article