Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient...

 

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !” Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix. Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 

Luc 14, 25-33

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Aimer c’est donner préséance aux autres et au Tout-Autre sur nos intérêts propres. Être disciple de Jésus c’est cheminer vers la perfection de l’Amour. Conséquemment, marcher dans les pas de Jésus, être son disciple, requiert de se détacher graduellement de tout ce à quoi nous sommes attachés, le détachement ultime étant le don de sa propre vie, car « Nul n'a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13). Sur ce chemin du détachement par amour, Jésus est passé avant nous, « Lui, qui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! » (Ph 2, 8).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande à Dieu la grâce insigne du détachement, tant des biens matériels que spirituels, vitale pour cheminer dans les voies de l’Amour. Je coopère à l’œuvre de Dieu en moi en acceptant les événements qui me privent même de choses auxquelles je puisse légitimement tenir telles mes relations familiales et ma santé. Dans ma relation à Dieu, je ne fais pas de cas des périodes de sécheresse que je dois traverser et je m’efforce de L’aimer pour Lui-même et non pour ce que je retire ou peux éventuellement espérer bénéficier de cette relation.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article