Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice

 

Mais aujourd’hui, indépendamment de la Loi, Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice : la Loi et les prophètes en sont témoins. Et cette justice de Dieu, donnée par la foi en Jésus Christ, elle est offerte à tous ceux qui croient. En effet, il n’y a pas de différence : tous les hommes ont péché, ils sont privés de la gloire de Dieu, et lui, gratuitement, les fait devenir justes par sa grâce, en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus. Car le projet de Dieu était que le Christ soit instrument de pardon, en son sang, par le moyen de la foi. C’est ainsi que Dieu voulait manifester sa justice, lui qui, dans sa longanimité, avait fermé les yeux sur les péchés commis autrefois. Il voulait manifester, au temps présent, en quoi consiste sa justice, montrer qu’il est juste et rend juste celui qui a foi en Jésus. Alors, y a-t-il de quoi s'enorgueillir ? Absolument pas. Par quelle loi ? Par celle des œuvres que l’on pratique ? Pas du tout. Mais par la loi de la foi. En effet, nous estimons que l’homme devient juste par la foi, indépendamment de la pratique de la loi de Moïse. Ou bien, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? N’est-il pas aussi le Dieu des nations ? Bien sûr, il est aussi le Dieu des nations, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu : il rendra justes en vertu de la foi ceux qui ont reçu la circoncision, et aussi, au moyen de la foi, ceux qui ne l’ont pas reçue.

 

Lettre de Paul Apôtre aux Romains 3, 21-30.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice : tous les hommes ont péché, ils sont privés de la gloire de Dieu, et lui, gratuitement, les fait devenir justes par sa grâce, en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus. Nous ne le répéterons jamais assez : la justice de Dieu est Amour, l’amour du père pour son fils prodigue, l’amour du maître qui donne le même salaire aux ouvriers de la dernière heure qu’à ceux de la première, l’amour du bon berger qui délaisse le troupeau pour partir à la recherche de la brebis qui s’est perdue… Cet Amour nous ouvre les portes du Royaume éternel, de la vie avec Lui pour peu que nous l’accueillions humblement, reconnaissant notre incapacité à nous élever par nous-mêmes jusqu’à Lui, que c’est Lui seul qui est juste et rend juste, semblable à Lui, perfection de l’amour. Ce mystère, Thérèse de Lisieux l’a admirablement exprimé : « L'ascenseur qui doit m'élever jusqu'au ciel, ce sont vos bras, ô Jésus ! Pour cela, je n'ai pas besoin de grandir, il faut au contraire que je reste petite, que je le devienne de plus en plus. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je médite sur la justice de Dieu, Lui qui ne nous traite pas selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses (Ps 103, 10), Lui qui nous aime inconditionnellement. Je me reconnais pécheur, ne pas « mériter » un tel Amour, mais le recevoir en toute gratuité en vertu du sacrifice du Christ Jésus qui a assumé la chair afin de rendre cette dernière « capable » de Dieu, d’accueillir son Amour. Je reconnais également l’universalité du salut offert, que Dieu y appelle tout le monde, aime chacun de ses enfants sans égard à leurs dispositions présentes. Je m’efforce de manifester à tout un chacun quelque chose de cet Amour dont je me sais aimé afin d’en conduire le plus grand nombre à découvrir sa Source et aspirer au même salut dont j’espère être gratifié par miséricorde.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article