Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Conversion de Zachée

 

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

 

Luc 19, 1-10

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La conversion est un appel constant et pressant du Seigneur à me tourner vers Lui et à transformer ma vie afin de devenir de plus en plus un témoin de son amour dans le monde. Me convertir, c’est accepter l’appel du Seigneur, le reconnaître et passer à l’action. La conversion est toujours ma réponse de liberté à une initiative de Dieu. (Francoeur, Pierre, Cheminer avec Thérèse de Lisieux, Mediaspaul, Montréal, 2001, p. 36)

 

Au départ de tout processus de conversion, il y a toujours l’initiative et l’appel du Seigneur : « descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »  Un appel à descendre, à l’humilité, à reconnaître que nous n’avons pas emprunté les bons chemins jusqu’à présent, peut-être en cherchant à nous élever. Si le Seigneur fait les premiers pas par amour, cet appel requiert une réponse de notre part, que nous y mettions du nôtre, que nous opérions un changement concret dans nos existences vers une plus grande charité. Voyons la réponse exemplaire de Zachée : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Est-ce que je suis attentif aux appels du Seigneur qui m’interpelle par l’intermédiaire des personnes et des événements à une plus grande charité ? Est-ce que je lui réponds généreusement comme Zachée ? Est-ce que je me réjouis des interventions du Seigneur dans la vie des autres pour les attirer vers lui ou, au contraire, est-ce que je m’en attriste comme la foule de ceux qui récriminaient ? Je prends conscience du chemin qu’il me reste à parcourir vers la charité parfaite et de ce que la conversion ne se résume pas à un événement ponctuel, si spectaculaire puisse-t-il avoir été, mais se révèle un processus continu et permanent. Dieu ne cesse de nous appeler à aller plus loin dans la charité.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article