Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je suis saisi de compassion pour cette foule

 

En ce temps-là, Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit. De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël. Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. » Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? » Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules. Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.

 

Matthieu 15, 29-37

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Le Seigneur fut saisi de compassion face aux besoins matériels de la foule qui le suivait. Combien plus est-Il sensible aux besoins spirituels de ceux qui désirent le suivre sur les chemins de l’amour ! Le pain donné à cette foule préfigure le pain eucharistique qu’Il met à notre disposition où Il se communique Lui-même à nous pour nous rendre capables d’aimer comme Il nous l’a commandé et comme Il nous a préalablement aimés, pour que nous ne défaillissions pas en chemin en nous laissant entraîner sur les voies du péché, du non-amour.  

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

J’utilise les moyens mis à notre disposition par le Seigneur par compassion pour nous, pour nous soutenir dans notre cheminement spirituel, les sacrements, particulièrement l’Eucharistie, pour nous nourrir à la Source de l’Amour et avoir ensuite la force de répandre l’amour autour de nous, de même que le sacrement de Pénitence pour nous aider à nous relever et nous rendre capables d’aimer davantage et mieux après avoir trébuché et manqué aux exigences de l’amour de Dieu et du prochain.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article