Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

La grâce et la vérité sont venues pas Jésus Christ

 

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

 

Jean 1, 1-18

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La Loi, ce qu’il nous faut faire pour être agréables à Dieu, nous a été donnée par Moïse. Le Verbe s’est fait chair pour rendre à celle-ci une part de la dignité que lui avait fait perdre le péché, pour donner aux hommes de pouvoir devenir enfants de Dieu. À ce point crucial de l’Histoire, la relation de l’homme à son Créateur change de qualité. D’esclaves du péché et de la Loi qui nous montre en quoi nous ne nous conformons pas au plan divin, Dieu se révèle à nous en et par Jésus qui nous l’a fait connaître comme Père. « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous appelle amis, parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître. » (Jn 15, 15).  Dieu ne s’est pas arrêté à nous communiquer les secrets de sa nature et de sa volonté, la Vérité, mais, en assumant la chair, a donné à cette dernière, par la grâce, la capacité de Lui être agréable, de nous conformer à sa volonté d’amour, de manifester la ressemblance de Lui à laquelle Il nous a créés. À ce moment s’est réalisée la prophétie de Joël : «Je répandrai mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes, vos jeunes gens, des visions. Même sur les esclaves, hommes et femmes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. » (Jl 3, 1-2)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je médite sur le mystère de Dieu qui est Amour, Père. Je considère de quel grand amour il nous aime pour avoir consenti à revêtir la chair sous la vulnérabilité d’un enfant naissant afin de se communiquer à nous et de répandre sur nous son Esprit après son sacrifice sur la croix. Je tourne mon regard sur moi-même et je constate mes difficultés à rendre amour pour Amour. En ce jour de Noël, je demande à Dieu qu’Il me communique par grâce une plus grande capacité d’aimer, de répandre son Amour autour de moi, ce à quoi je n’arrive pas par mes propres efforts, sans son secours.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article