Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements

 

Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, Saint d’Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, je te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin où tu marches. Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer. Ta postérité serait comme le sable, comme les grains de sable, ta descendance ; son nom ne serait ni retranché ni effacé devant moi.

 

Livre d'Isaïe 48, 17-19.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Contrairement à ce que plusieurs pensent, les préceptes divins ne portent pas atteinte à notre liberté, mais visent à éclairer celle-ci pour qu’elle s’exerce pour nous notre plus grand bien et celui de ceux qui nous entourent. Dieu est Père et ce Père veut plus que tout notre bonheur, un bonheur qui perdure à jamais. Le plaisir qui vient des choses terrestres ne saurait être que passager puisqu’il s’agit là que de moyens de nous guider vers l’Infini où se trouve l’objet de notre quête. Quand nous nous arrêtons aux moyens, nous éprouvons tôt ou tard la déception, soit que nous venons à en être privés, soit que nous découvrons que ceux-ci ne suffisent pas à assurer le bonheur recherché. Par contre, si nous gardons les yeux fixés sur Dieu et sa volonté d’amour, notre paix est comme un fleuve, immuable, parce qu’elle repose sur « Celui qui est » (Ex 3, 14). Rien ne trouble cette paix puisqu’elle ancrée dans le solide, elle voit au-delà des apparences. Cette paix est celle ressentie par l’apôtre Paul après sa conversion : « Oui, j'en ai l'assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur. » (Rm 8, 38-39).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je demande à l’occasion de Noël la grâce de connaître la paix annoncée par les anges lors de la naissance de Jésus : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance! » (Lc 2, 14).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article