Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau

                                                                                                                         

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

 

Matthieu 11, 28-30

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La vie nous apparaît-elle pénible, nos fardeaux trop difficiles à porter ? Il y a fort à parier que nous cherchons alors à nous en tirer seuls ou, au mieux, en mettant notre confiance en des humains pour nous sortir du bourbier où nous nous trouvons. En revanche, si nous mettons toute notre foi en Jésus, « le Seigneur sauve » (Mt 1, 21), en l’Emmanuel, « Dieu avec nous » (Mt 1, 23), nous avons l’assurance qu’il n’est pas indifférent à nos difficultés du fait qu’il a revêtu la chair tout comme nous, nous avons la certitude de son soutien indéfectible à nos côtés selon ses multiples engagements, « je vous procurerai le repos », « demandez et vous recevrez » (Jn 16, 24), « ne vous tourmentez pas, votre Père sait ce dont vous avez besoin » (Lc 12, 29-30)…, et, enfin, nous savons de par sa résurrection où Il a triomphé de l’ultime épreuve, celle de la mort, qu’il n’y a rien que nous ne puissions traverser en sa compagnie. Avec l’apôtre Paul croyons fermement et disons au milieu des épreuves : « Grâces soient à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ! » (1 Co 15, 57). Un tel cri de foi, aux heures les plus sombres de nos existences, ne pourra qu’émouvoir son cœur miséricordieux de Sauveur.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je remets constamment mes difficultés à Jésus, conscient de sa présence à mes côtés pour m’aider à les supporter et à les surmonter, confiant qu’Il saura en tirer un bien plus grand encore que ce qu’il m’en aura coûté.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article