Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs

 

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.»

 

Marc 2, 13-17

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Nous sommes tous pécheurs. Conséquemment, Jésus est venu tous nous appeler, nous appeler à la conversion du cœur, à devenir davantage saints, c’est-à-dire aimants, à accueillir l’amour de notre Père céleste pour le répandre autour de nous et manifester ainsi la ressemblance de Lui à laquelle nous avons été créés.

 

Si beaucoup (tous) sont appelés, mais peu sont élus (Mt 22, 14), c’est que peu se reconnaissent pécheurs. Plusieurs ne considèrent pas que l’appel de Jésus les concerne : certains parce qu’ils se pensent rendus à destination alors que nous sommes en cheminement tout le long de notre parcours terrestre, d’autres parce qu’ils ne se préoccupent que d’eux-mêmes et de satisfaire leurs désirs, d’autres encore parce que la Bonne Nouvelle du salut n’est pas encore parvenue jusqu’à eux…

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je me reconnais pécheur. C’est la première étape pour espérer entrer dans une relation authentique avec le Seigneur, pour que le divin médecin vienne guérir les maladies de l’âme qui m’affectent et m’empêchent d’aimer comme Il me le demande, comme j’y suis appelé, comme nous y sommes tous appelés.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article