Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’amour vient de Dieu

 

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.

 

Première lettre de Jean 4, 7-10

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Nous connaissons en effet les désirs de Dieu qui sont les exigences de sa nature. Dieu est Amour, donc Bien diffusif. Il a besoin de se répandre ; se donner est un mouvement essentiel de sa nature. (Je veux voir Dieu, Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, Éditions du Carmel, Angers, 1979, p. 422). Dieu est la source de l’amour. Tout amour véritable tire son origine de Lui. Par opposition, la chair est égoïste, pense prioritairement à son intérêt propre, ne serait-ce que par instinct de survie. Dieu nous rend capables d’aimer par le don qu’Il nous fait de Lui-même, par la grâce qu’Il nous communique. Grâce de Dieu et instinct de la chair s’opposent en l’homme, ce qui fait de lui une créature libre de choisir, donc capable d’aimer, l’amour ne pouvant exister sans liberté, sans possibilité de choisir. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés. Sans la grâce prévenante de Dieu qui nous rend capables d’accueillir et répandre son Amour, le don généreux et absolument gratuit de nous-mêmes qu’est l’amour serait hors de notre portée. La liturgie du jour jumelle à ce texte de Jean le récit de la multiplication des pains de Marc (6, 34-44), figure de l’Eucharistie, cette dernière constituant un canal privilégié par lequel l’Amour se communique à nous.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience que je suis aimé, que Dieu m’a aimé le premier, que mon amour est toujours une réponse à cet Amour, que je serais incapable d’aimer sans la grâce et que je n’aimerai jamais autant que ce que je suis aimé. Conséquemment, je demande à Dieu de me rendre capable d’aimer, de Lui rendre amour pour Amour, directement ou par personne interposée par le don que je fais de moi-même en faveur de ceux qui croisent ma route.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article