Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’obéissance vaut mieux que le sacrifice

 

En ces jours-là, Samuel dit à Saül : « Assez ! Je vais t’apprendre ce que le Seigneur m’a dit pendant la nuit. » Saül lui dit : « Parle. » Alors Samuel déclara : « Toi qui reconnaissais ta petitesse, n’es-tu pas devenu le chef des tribus d’Israël, puisque le Seigneur t’a donné l’onction comme roi sur Israël ? Il t’a envoyé en campagne et t’a donné cet ordre : “Va, et voue à l’anathème ces impies d’Amalécites, fais-leur la guerre jusqu’à l’extermination.” Pourquoi n’as-tu pas obéi à la voix du Seigneur ? Pourquoi t’es-tu jeté sur le butin ? Pourquoi as-tu fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur ? » Saül répondit à Samuel : « Mais j’ai obéi à la voix du Seigneur ! Je suis allé là où il m’envoyait, j’ai ramené Agag, roi d’Amalec, et j’ai voué Amalec à l’anathème. Dans le butin, le peuple a choisi le meilleur de ce qui était voué à l’anathème, petit et gros bétail, pour l’offrir en sacrifice au Seigneur ton Dieu, à Guilgal. » Samuel répliqua : « Le Seigneur aime-t-il les holocaustes et les sacrifices autant que l’obéissance à sa parole ? Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité vaut mieux que la graisse des béliers. La révolte est un péché comme la divination ; la rébellion est une faute comme la consultation des idoles. Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur, lui aussi t’a rejeté : tu ne seras plus roi ! »

 

Premier livre de Samuel 15,16-23

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

L’obéissance a un prix infini aux yeux de Dieu. Il est rapporté que certaines personnes, ayant joui dans le passé du privilège de converser avec notre Seigneur, se sont fait dire par Lui qu’il Lui était plus agréable qu’elles obéissent aux ordres des personnes en autorité en place (les autorités religieuses, on s’entend) qu’à ce qu’Il leur avait lui-même demandé.  Si le Seigneur attache un tel prix à l’obéissance aux personnes qu’Il a mises en position d’autorité, quel n’est pas celui qu’Il donne à l’obéissance aux préceptes qu’Il nous a communiqués dans les textes sacrés, notamment les commandements transmis à Moïse et le double commandement de l’amour ! Rien ne peut compenser l’obéissance à la parole de Dieu, comme en a fait l’expérience Saül : « Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur, lui aussi t’a rejeté : tu ne seras plus roi ! » C’est dans cette perspective qu’il faut interpréter la sortie du pape François contre la mafia le 15 septembre 2018 : « On ne peut pas croire en Dieu et être mafieux. Qui est mafieux ne vit pas en chrétien, car il blasphème avec sa vie le nom de Dieu-amour. » Certains membres de la mafia se révèlent être de généreux donateurs à l’Église, mais le Seigneur n’a que faire de dons provenant du butin acquis en contrevenant à sa volonté ainsi qu’Il l’a laissé savoir à Saül.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je demande la grâce de l’obéissance, de conformer mon existence à la volonté d’amour de Dieu. Je m’applique plus à me soumettre à la volonté du Seigneur que de me donner bonne conscience en cherchant des moyens de compenser le fait d’y avoir contrevenu.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article