Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Personne ne peut venir à moi, si le Père ne l’attire

 

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : ‘Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.’ Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

                                                   

Jean 6, 44-51.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

C’est le propre de l’amour de faire les premiers pas, à plus forte raison de l’Amour substantiel qui est Dieu lui-même. Sans nous forcer, sans nous brusquer, afin de respecter notre liberté, condition essentielle pour que l’amour puisse exister, Dieu, inlassablement sollicite notre amour : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi » (Ap 3, 20).  

 

Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. La première lecture de la liturgie du jour (Ac 8, 26-40) nous présente le récit du haut fonctionnaire de la reine Candace à qui le Seigneur avait inspiré de lire les textes sacrés et qui lui envoie, en prime, par l’intervention de son Esprit Saint, Philippe pour lui expliquer des textes dont la portée outrepassait sa capacité à en comprendre le sens.

 

Tout est grâce, en commençant par l’appel puis dans la mise à notre disposition des moyens pour y répondre et, enfin, dans l’intervention de l’Esprit qui met la touche finale pour que nos efforts portent les fruits qui étaient attendus d’eux au moment de l’appel.

 

 « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire. » Nous ne pouvons vraiment comprendre une Parole biblique qu’après l’avoir vécue. J’ai expérimenté cette parole, un dimanche matin alors que je me promenais dans un parc dans un pays étranger. Je n’avais pas cherché d’église où assister à la messe dominicale, ne voyant pas d’intérêt à assister à une cérémonie dans une langue autre que la mienne. Or, voilà que je vois en plein milieu de ce parc un édifice ressemblant à une chapelle. Piqué de curiosité, je m’approche pour constater qu’il s’agit bel et bien d’une chapelle et que la messe est sur le point de débuter. Une fois rendu, je me dis : « pourquoi ne pas entrer ? » L’homélie, même dans ma langue secondaire, avait particulièrement touché mon cœur, tellement que j’avais pris la peine de remercier le célébrant au terme de la cérémonie.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je reste éveillé aux appels de l’Amour et j’y réponds généreusement, confiant que non seulement Il me fournira tous les moyens requis pour ce faire, mais encore, qu’Il leur fera porter tous les fruits qu’Il attend d’eux par la touche de son Esprit Saint.

                

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nazir 30/04/2020 14:04

Quel belle citation qui nous invite à réfléchir sur la faveur imméritée de Dieu ! Merci
Je prolonge votre réflexion avec 1 Tim 1:14 : « Mais la faveur imméritée de notre Seigneur a surabondé,
avec la foi et l’amour qui est en Christ Jésus »
En effet quel cadeau inestimable Dieu nous a t-il fait en offrant généreusement son cher fils alors
que nous sommes pécheurs. Jean en était pleinement conscient lorsqu'il a écrit : ( Jean 4:10) « L’amour
à ce propos n’est pas que nous avons aimé Dieu, mais que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme
sacrifice de réconciliation pour nos péchés. »
Puis les 2 versets suivants soulignent comment à notre tour nous pouvons répondre à cet amour :
versets 11et 12 : « Bien-aimés, si c’est ainsi que Dieu nous a aimés, alors nous-​mêmes nous sommes
tenus de nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu. Si nous continuons à nous
aimer les uns les autres, Dieu reste en nous et son amour est rendu parfait en nous. »
C'est aspect est tellement important que Jésus en a fait un des signes distinctifs de ses authentiques
disciples Jean 13:35 : « Par là tous sauront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les
uns pour les autres. »
Alors avec cette force en nous continuons à partager l'amour de Dieu autour de nous comme nous y
encourage Jean (1 Jean 4:8) « Si quelqu’un n’aime pas, il n’a pas appris à connaître Dieu, parce que
Dieu est amour. »

navyroc 01/05/2020 19:24

Merci de nous avoir partagé votre prolongement de réflexion ! Votre commentaire se situe exactement dans l'objectif de ce blogue : initier la réflexion du lecteur pour qu'il se rende plus loin, là où le Seigneur souhaite le conduire, un peu comme dans une course à relais où les coureurs se passent le témoin. Que Dieu vous bénisse !