Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Demeurez dans mon amour comme moi je demeure dans l’amour du Père

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

                                                                       

Jean 15, 9-17

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Jésus est venu dans le monde pour nous révéler que Dieu est Amour, qu’il est Père. Il est également venu pour nous démontrer, en paroles et en actes, ce qu’est l’amour véritable ; cet amour est don sans limites de soi-même jusqu’au sacrifice de sa propre vie : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Cet amour est également renoncement à sa volonté propre pour faire celle de l’autre, il est obéissance. Attention toutefois, il ne s’agit pas ici d’obéissance aveugle et servile, mais de l’obéissance motivée par l’amour. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. En tout cela nous avons Jésus-Christ comme modèle et comme maître : Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Si crucifiant cela puisse-t-il paraître d’aimer en vérité en raison du renoncement à soi-même que cela requiert, cela n’en demeure pas moins une source de grande joie, la joie du devoir accompli, la joie de réaliser la mission pour laquelle nous avons été appelés à l’existence et la joie de l’espérance de parvenir au terme à la vie d’amour à laquelle nous sommes appelés à jouir pour l’éternité. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je cherche à aimer en vérité, comme Jésus nous l’a enseigné. Pour ce faire, je donne préséance au bien commun sur la recherche de mon intérêt propre, à la Volonté de mon Père céleste sur l’accomplissement de ma volonté propre.

                

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article