Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux

 

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

                                                                       

Jean 17, 20-26

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Se faire les réceptacles de l’amour de Dieu pour le répandre autour de nous afin qu’il se retrouve également dans les autres, telle est notre mission de croyants. En Jésus, nous avons non seulement le modèle, mais également le grand-prêtre, un grand prêtre qui ne se limite pas à intercéder pour nous, lui qui n’est pas impuissant à compatir à nos faiblesses, ayant été éprouvé en tout, d'une manière semblable, à l'exception du péché (He 4, 15), et qui, en raison de sa compassion pour nous et de notre faiblesse naturelle, vient lui-même en nous, notamment sous la forme du pain eucharistique, pour aimer comme le Père l’attend de nous.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de me faire le réceptacle de l’amour de Dieu pour le répandre autour de moi. Pour ce faire, j’accueille Jésus pour qu’il vienne aimer en moi, mieux que je ne saurais le faire de ma propre initiative. J’accueille Jésus dans le pain eucharistique.

           

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article