Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde en matière de péché, de justice et de jugement. En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »

                                                                       

Jean 16, 5-11

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Il y a dans l’amour et la spiritualité chrétienne, qui en est l’art le plus élevé, un aspect sacrificiel : l’amour requiert que nous renoncions à ce à quoi nous sommes attachés, au premier chef à nous-mêmes, en faveur des autres et du Tout-autre. « Amen, je vous le dis : personne n'aura quitté, à cause de moi et de l'Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu'il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. » (Mc 10, 29-30) Il faut nous faire capacité, en se vidant de nous-mêmes et de ce à quoi nous tenons, pour connaître l’Amour et être comblé par Lui pour aimer et donner davantage.

 

Quelle perte pour le monde que l’Emmanuel, Dieu avec nous (Mt 1, 23) le quitte ! Mais Dieu ne nous a pas abandonnés ou laissés orphelins pour autant. De fait, la qualité de sa présence a pour ainsi dire augmenté, passant d’externe à nous-mêmes, quand Jésus séjournait sur la terre, à interne, dans notre cœur, par l’envoi de l’Esprit Saint qui nous a été donné comme fruit du sacrifice du Christ, réalisant la prophétie du livre de Joël : « Je répandrai mon Esprit sur toute chair. Nos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes, vos jeunes gens, des visions. Même sur les esclaves, hommes et femmes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. » (Jl 3, 1-2)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je donne, je me donne, avec générosité pour me faire capacité afin d’accueillir l’Esprit d’Amour, le Défenseur, promis par Jésus.

                

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article